Shanghai l’insatiable

Après onze heures de vol et 9000km autour du globe, je pénètre dans l’empire du milieu par sa métropole la plus excentrique, “la ville en amont de la mer”, 上海 . Tombée sous occupation occidentale après la guerre de l’opium au XIXème siècle, elle a été le témoin muet de la naissance du mouvement communiste nationaliste et de la prise de pouvoir de Mao Zedong (1949). C’est alors que dans les années 1990, tout s’accélère, les buildings sortent de terre les uns après les autres, chatouillant les nuages et faisant de l’ombres aux lilongs, les vieux quartiers de Shanghai où certaines familles vivent encore avec leur cuisine dans la rue et une chambre pour toute surface habitable.

Nanjing Lu, Ode à la luxure et Parapluies de rencontres:

Ma première expédition me mène sur Nanjing xilu, l’une des artères commerçantes de shanghai, avec ses magasins Louis Vuiton et Rolex tout les 500 mètres si ce n’est moins. De nombreux marchands à la sauvette abordent les étrangers pour leur vendre des contrefaçon, l’un d’eux m’a suivi sur 200m avant de lâcher prise! Après cette ode à la luxure, l’avenue débouche sur people’s square, où des parents arborent des parapluies sur lesquels sont scotchés les descriptions de leurs enfants (age, sexe, taille, études, salaire,..): le tinder local! En effet, les parents sont très inquiets que leurs enfants ne fondent pas de famille, ils perpétuent donc la culture des rendez vous “arrangés”.

La vieille ville et les lillongs:

Au sud du Bund, dans le prolongement de huaihai Lu, se situe la vieille ville de Shanghai. Cette appellation remonte à l’époque des guerres de l’opium, durant lesquelles ce quartier fut majoritairement occupé par les chinois, tandis que les américains et les français occupaient le reste. On y trouve les lillongs, ces ruelles étroites animées de parties d’échecs chinois où les locaux vivent dans la rue. Au détour d’une ruelle, sur Fangbang Lu, on se retrouve soudain au milieu des commerces pour touristes, avec entre autre le marché aux puces de Fuyou, où l’on trouve babioles et antiquités étalées sur étages.

KODAK Digital Still Camera
Échoppes sur Fangbang Lu
KODAK Digital Still Camera
Salon de thé traditionnel
KODAK Digital Still Camera
Échoppes à touristes
KODAK Digital Still Camera
Salon de thé traditionnel
KODAK Digital Still Camera
Fangbang Lu et ses néons
KODAK Digital Still Camera
Fangbang Lu

Aux abords de la vielle ville se trouve le marché aux grillons, situé dans un grand hangars où s’entassent des échoppes proposant tortues, écureuils, crabes et autres animaux, bien que le fond de commerce reste le grillon, utilisé dans des combats dont les locaux sont friands ou comme porte bonheur. Les animaux sont malheureusement souvent traités de manière ignoble, vivants et morts entassés dans une cage minuscule.

KODAK Digital Still Camera
Grillons de différentes tailles
KODAK Digital Still Camera
Marché aux grillons

En s’aventurant un peu plus loin, c’est avec une grande satisfaction que l’on découvre le quartier entourant yuyuan (豫园), l’un des plus beaux jardins culturels chinois. A la nuit tombée, les néons prennent peu à peu possession des corniches et illuminent de leurs feux le pont des neufs zigzags, dessiné ainsi car les esprits que redoutaient les locaux ne peuvent évoluer qu’en ligne droite, se retrouvant ainsi bloqués par le pont. Un ami chinois m’y a emmené déguster quelques spécialités de shanghai, des petit bao, et il y en a pour tout les gouts (aux crevettes, au bouillon, riz gluant,…).

KODAK Digital Still Camera
Pont des 9 zigzags
KODAK Digital Still Camera
Ruelles autour du jardin Yu
KODAK Digital Still Camera
Ruelles autour de YuYuan
KODAK Digital Still Camera
Ruelles autour de YuYuan
KODAK Digital Still Camera
Jardin Yu
KODAK Digital Still Camera
Statue emblématique du jardin
IMG_20170908_210048_903
Dragon protecteur, Jardin Yu
KODAK Digital Still Camera
Jardin Yu
KODAK Digital Still Camera
Jardin Yu
IMG_20170912_004149_412
Jardin Yu

Clou du spectacle, je me suis perdu dans les rues environnantes et suis tombé sur Chénghuángmiào 城隍庙, selon moi le plus beau temple de Shanghai. Trois dieux y sont vénérés: Huo Guang, Qin Yubo, Chen Huacheng. Il faut savoir qu’en Chine, prendre en photo une divinité ou des hommes de prière en train d’officier sans en avoir demandé l’autorisation au préalable est irrespectueux. Les photos qui suivent ont été prises en suivant les règles du lieu.

KODAK Digital Still Camera
Cour du temple
KODAK Digital Still Camera
Grand hall de prière
IMG_20170907_115129_826
Autel à travers un encensoir
IMG_20170911_164617_519
Hall des voeux
KODAK Digital Still Camera
Décorations du temple

Le Bund:

Figure emblématique de la ville, le Bund est le surnom donné à Zhongshan Dong Yi Lu, le long boulevard situé sur la rive gauche de la rivière Huangpu, face à la nouvelle ville de Pudong. L’ancienne rive boueuse est devenue le haut lieu des compagnies et banques étrangères, désireuses se montrer. Au crépuscule les buildings de Pudong illuminent la rive de mille feux tandis que les péniches ornées de néons complètent le tableau en remontant le fleuve. Touristes et locaux se retrouvent alors pour déambuler sur la voie piétonne surélevés et immortaliser le paysage en photo. Attention aux arnaques, certains locaux alpaguent les touristes pour les emmener dans des bars avec lesquels ils ont des “arrangements”…

KODAK Digital Still Camera
Taipan et Bund
KODAK Digital Still Camera
Bund de jour

La nouvelle ville de pudong:

La Défense de Shanghai, la City chinoise, le Manhattan asiatique; autant de noms que pourrait arborer le quartier de pudong, sorti de terre en à peine 20 ans sous l’impulsion d’anciens maires de shanghai voulant en faire le centre du “capitalisme chinois”. La profusion de buildings a semble-t’il engendrée un affaissement du sol de 1.5cm par an, trop peu pour arrêter la frénésie des promoteurs. A la station de Lujiazui, sur la ligne 2, on se retrouve au pied des buildings lumineux, avec entre autre la shanghai tower (632m, la plus haute de chine) et le world financial center (lequel dispose d’un sympathique bar au 92ème étage, celui de l’hotel Hyatt, accessible pour tous, même en short!). En s’avançant plus profondément sur la rive est, on parcoure la century avenue, menant au century park et au musée de technologie de shanghai, tout deux sans grand intérêt.

KODAK Digital Still Camera
Century avenue
KODAK Digital Still Camera
Hyatt Bar, 92ème
KODAK Digital Still Camera
Course aux nuages
IMG_20170906_203840_422
Pudong

l’ex concession française:

Sympathique quartier au Sud de Nanjing Xilu, c’est le lieu de rendez vous privilégié des expats. J’ai posé mes valises non loin de celui ci (au nord, dans un hostel près de wuding lu) et ai pu profiter des nombreux restaurants et bars, tous très animés le soir venu, et très abordables. Notre QG, le Perry’s, propose des buckets de 1L de whisky coca pour 30 yuan, soit 4€. A Shanghai, vous aurez le choix: vivre comme un occidental dans un quartier comme celui ci ou vivre comme un chinois. Ce sont en effet plus de 50000 étrangers dont 20000 français qui peuplent la cité chinoise, ce qui reste faible comparé aux quelques 25 Millions d’habitants. Contrastant avec les bars irlandais et français, des locaux installent leurs “chariots à wok” dans les rues le soir venu et préparent sur demande du riz ou des nouilles sautées au soja et aux herbes, agrémentées d’œuf et de saucisses, le tout pour 15 yuan! Ne pas oublier les Baozi, ces gros ravioles fourrés au légumes ou à la viande et coûtant 1.5 yuan l’unité, 4 suffisent pour un repas!

Pour ce qui est des lieux emblématiques du quartier, Jing’an temple est un incontournable. Coincé entre un centre commercial et quelques grattes ciel, ce lieu de prière conserve un charme certain. Au détour d’une arcade, je découvre une cérémonie dont j’ignore la signification; les prêtres entonnent un chant tandis que le maître de cérémonie dépose des offrandes au pied de la divinité célébrée. Encore une fois, après que mon ami chinois se soit renseigné pour moi, une seule photo de la cérémonie eut l’accord du prêtre.

KODAK Digital Still Camera
Marché couvert de Taikang
KODAK Digital Still Camera
Marché couvert de Taikang
KODAK Digital Still Camera
Marché couvert de Taikang
KODAK Digital Still Camera
Baozi déjantés
KODAK Digital Still Camera
Jing’An, au milieu des buildings
KODAK Digital Still Camera
Fumée de prière
KODAK Digital Still Camera
Cour de Jing’An
KODAK Digital Still Camera
Échecs chinois de rue à la nuit tombée
IMG_20170905_231742_596
Marché couvert de Taikang
IMG_20170906_143854_220
Cérémonie à Jing’An
IMG_20170909_135606_583
Inscription à Jing’An

 

One thought on “Shanghai l’insatiable

Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: