Grande Muraille de Chine: Camping à Jiankou.

Avez vous déjà rêvé de camper dans l’une des tours de la grande muraille de Chine après y avoir randonné toute la journée? J’ai eu la grande chance de passer deux jours sur ce monument époustouflant et remplit d’histoire, sur le tronçon de Jiankou, une partie non restaurée qui a conservée un aspect sauvage envoûtant !

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1987, la muraille fut débutée au IIIème siècle av.JC mais ne connut son essor que sous la dynastie Ming, au XVIème siècle, qui s’en servit pour favoriser le commerce sur la route de la soie et repousser les invasions barbare.

Cette vocation à repousser les invasions fut relativement inutile, les gardes étant facilement corruptibles et la muraille trop grande pour être surveillée. Ce furent donc plusieurs millions (une dizaine parait il) d’ouvriers qui périrent “inutilement” dans sa construction et servirent ensuite de mortier pour les briques.  Le “Dragon de dix mille lis” mesurait alors entre 9000…. et 21000 km d’après une récente étude. En effet, il n’existe pas qu’un seul tronçon, mais une myriade dont les dates d’édification et les dynasties responsables diffèrent.

Après une période noire pour le monument au XIXème siècle, durant laquelle les paysans pillèrent ses pierres pour construire des fermes, le gouvernement chinois entama en 2007 de grands travaux pour restaurer certains tronçons tels que Badaling, le plus touristique.

Voulant éviter à tout prix les sites touristiques, nous visons le site de Jiankou, réputé sauvage et dangereux. Nous prenons donc le bus 916 au départ de Beijing pour un trajet d’une heure à destination de Huairou. D’ici, nous prenons un taxi à 5 pour la modique somme de 140 yuan afin d’atteindre xizhazi, un village au pied de la muraille. Malheureusement, il y a plusieurs antennes du village et nous nous retrouvons 10km trop à l’est. S’ensuit alors une longue marche dans les montagnes, à la recherche d’un sentier pour la muraille, que nous pouvions de temps en temps entrevoir entre les arbres.

KODAK Digital Still Camera
Xizhazi
KODAK Digital Still Camera
Oups!
KODAK Digital Still Camera
A la recherche du mur
KODAK Digital Still Camera
On doit être sur le bon chemin
KODAK Digital Still Camera
A la recherche du mur

Après 2h d’escalade sur les crêtes, suivant un sentier visiblement abandonné depuis longtemps, nous arrivons sur un sentier plus fréquenté qui nous mène à une tour de garde, où nous attend une habitante du village faisant payer le passage sur son échelle 5yuan/p. C’est le temps du picnic et des premières photos magiques sur la muraille!

KODAK Digital Still Camera
Enfin la Muraille
KODAK Digital Still Camera
5 yuans la montée
KODAK Digital Still Camera
Notre objectif, au loin
KODAK Digital Still Camera
La fine équipe
KODAK Digital Still Camera
Vue depuis la tour de départ
KODAK Digital Still Camera
Construite pour voir l’ennemi venir

N’étant pas arrivés au point prévu, nous discutons de l’itinéraire à suivre et partons pour la longue randonnée, à savoir une quinzaine de Km sur la muraille afin de rallier “L’aigle volant verticalement” et les “sky stairs”, la partie la plus redoutée de ce tronçon. S’ensuivent 7h de marche où nous ne croisons qu’un habitant avec son échelle. Certains passages tiennent plutôt de l’escalade, extrêmement dangereux en cas de mauvais temps, il faut savoir prendre son temps!

KODAK Digital Still Camera
Descente à pic
KODAK Digital Still Camera
Les crêtes
KODAK Digital Still Camera
Notre point de départ
KODAK Digital Still Camera
La progression est lente
KODAK Digital Still Camera
QR code pour un magasin de meubles
KODAK Digital Still Camera
Escalade imprévue
KODAK Digital Still Camera
Contents d’être en bas
KODAK Digital Still Camera
Et elle n’a que 400 ans
KODAK Digital Still Camera
Le soleil nous quitte
KODAK Digital Still Camera
Parcours de la journée
KODAK Digital Still Camera
Parcours de la journée
KODAK Digital Still Camera
Temps de bivouaquer
KODAK Digital Still Camera
Coucher de soleil
KODAK Digital Still Camera
Coucher de soleil

Après une journée de marche, nous admirons le coucher du soleil au sommet d’une tour, bière à la main, et profitons du paysage magnifique. Fait notable, il y a la 4G ! On aménage l’intérieur de l’édifice pour y passer la nuit, je ne regrette pas d’avoir mon matelas! De nuit, on peut voir pékin et huairou au loin, ainsi que la muraille sous les étoiles, une merveille. Petite frayeur en voyant une torche éclairer les tours mitoyennes, heureusement c’était un petit groupe de randonneurs cherchant où bivouaquer.

KODAK Digital Still Camera
Huairou et Beijing au loin

Après une froide nuit, lever aux aurores afin de voir le soleil se lever sur la vallée, je n’oublierais jamais ce spectacle. Les rayons ont surgit depuis la tour dont nous étions partis avant d’inonder le long serpent qui parcoure les crêtes et de découvrir le chemin qu’il nous restait à parcourir. Encore 5h de marche, ponctuées d’une rencontre avec un groupe de touristes chinois et de nombreux éboulis, et nous arrivons aux fameux escaliers verticaux. La montée est physique mais sereine, nous poursuivons l’ascension sur les deux tours suivantes (l’aigle volant verticalement est un ensemble de trois tours bâties sur des falaises dont les parois verticales forcent les aigles à voler verticalement) afin de proviter une dernière fois de la vue sur, cette fois ci, deux vallées. On peut apercevoir au loin deux autres tronçons de la muraille, rejoignant le nôtre au “Beijing Knot”. Cette partie de la muraille a d’ores et déjà été partiellement restaurée.

IMG_20170923_160206_601
Le soleil se fait attendre
KODAK Digital Still Camera
Lever de soleil aux aurores
KODAK Digital Still Camera
Ca grimpe de bon matin
KODAK Digital Still Camera
La légende dit que l’architecte a été viré
KODAK Digital Still Camera
Notre route pour la journée
KODAK Digital Still Camera
Sky stairs au loin
KODAK Digital Still Camera
On passe sur le côté
KODAK Digital Still Camera
Nos amis campeurs
KODAK Digital Still Camera
Sky stairs
KODAK Digital Still Camera
Sky stairs
KODAK Digital Still Camera
Sky stairs
KODAK Digital Still Camera
Sky stairs
KODAK Digital Still Camera
Dernier tronçon
KODAK Digital Still Camera
Fin de parcours
KODAK Digital Still Camera
Ici la rénovation a débuté
KODAK Digital Still Camera
Il est temps de redescendre !

Il est temps pour nous de redescendre au village, en affrontant une fois de plus les escaliers verticaux, beaucoup plus effrayants dans la descente avec un 70L chargé sur le dos. Arrivés à Xizhazi sans encombre, nous négocions un taxi et empruntons le même chemin qu’à l’aller, avec un pilote de rallye que nous sommes obligés de freiner.

KODAK Digital Still Camera
On était là
KODAK Digital Still Camera
C’est toujours bien de finir par une fleur!

Si vous voulez une expérience authentique sur ce tronçon, dépéchez vous car il sera bientôt restauré 😉 Une petite vidéo pour clôturer le tout: la qualité pêche beaucoup, il va être temps pour moi d’investir dans du matériel plus performant !

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: